Reco

Depuis Viadeo

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

W3C

  • Flux RSS des articles

Catégories

Recommander

Conjoncture

Vendredi 12 novembre 5 12 /11 /Nov 12:00
Conférence "L'intelligence économique au service des entreprises ...
Serge Foucher, Président de la chambre ed commerce et d'industrie de CAEN a le plaisir de vous inviter à la Conférence d'Alain Juillet sur le thème de.
www.basse-normandie.net/.../conference--l-intelligence-econo...
3ème rencontre Intelligence économique et sécurité globale ...
BEM organise, le 16 novembre prochain, de 9h à 18h30, son 3ème colloque Intelligence économique et Sécurité globale, sur le thème : « Voyages au cœur des ...
www.bordeaux.cci.fr/.../3eme-rencontre-Intelligence-economi...
Programme du séminaire d'initiation à l'intelligence économique
Modèles étrangers en matière d'intelligence économique. et patriotisme d' influence. Amphithéâtre IHEDN. Lcl ® Harbulot,. école de guerre économique (EGE) ...
www.defense.gouv.fr/content/download/.../programme.doc
Retour sur la conférence " Risk Management et Intelligence ...
Les intervenants ont mis en évidence l'intérêt de la démarche de l'intelligence économique pour le risk manager. En effet, l'intelligence économique permet ...
www.portail-ie.fr/.../retour-sur-la-conference-q-risk-managem...
- Journée "Intelligence économique" > Événements - DrakkarOnline ...
Drakkaronline, portail de l'économie normande des CCI de Haute et de Basse- Normandie informe les entreprises au quotidien : flash d'actualité, ...
www.drakkaronline.com/article99559.html
Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture - Communauté : NTIC : Nouvelles technologies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 19:00

Auprès des lépreux en Inde, Fanny Decreuze affrontait la misère au quotidien du haut de ses 21 ans. Trois ans plus tard, elle intégrait la filière des gardes armés chez Securitas. A 28 ans, elle a été recrutée au sein d’Investigations Services, pour des missions d’infiltrations en vue du G8. Dès lors, elle s’est fait appeler Shanti Muller.

Sa vraie identité circule sur internet. Fanny Decreuze, la taupe de Securitas qui a infiltré le Groupe anti-répression de Lausanne (GAR) et les milieux altermondialistes entre 2003 et 2005, figure déjà dans Facebook comme une «espionne», faisant un «sale boulot» mais aimant bien fouiller. Aux personnes qu’elle côtoyait alors, elle se présentait sous le nom de Shanti Muller. Elle racontait venir d’une famille de coopérants français, avoir été scolarisée chez les bonnes sœurs et avoir appris le maniement des armes à Djibouti. Elle se serait enfuie en Inde avec son amoureux tatoueur, y aurait fait du travail humanitaire avant de se faire expulser pour avoir trafiqué des visas. Tout n’est pas faux dans ce portrait de couverture.

D’un physique solide, maligne et débrouille, elle avait apparemment tous les atouts pour monter en grade. Ayant fréquenté l’Institut de lutte contre la criminalité de Neuchâtel, elle a suivi plusieurs formations en Suisse et à l’étranger, notamment en Israël. Spécialiste en intelligence économique, elle a été recrutée au sein d’Investigation Services en 2003, comme d’autres agents et anonymes, pour des missions d’infiltration en vue du G8.

lire la suite sur :
http://www.24heures.ch/vaud/actu/2008/09/08/incroyable-trajectoire-espionne-securitas

Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 31 juillet 4 31 /07 /Juil 19:00

Au Québec, la majorité (59%) des dirigeants d’entreprise reconnaissent qu’ils sont complètement débordés par la quantité d’informations dont ils sont bombardés chaque jour. La situation est telle que seulement 1 dirigeant québécois sur 4 considère que les informations qu’ils reçoivent sont pertinentes. Et à peine 1 sur 10, qu’elles sont exactes et opportunes, selon un sondage réalisé par Léger Marketing pour le compte de SAS, qui est spécialisée en logiciels et services d'intelligence économique.

lire la suite sur http://www.lesaffaires.com/article/0/economie/2008-07-30/480624/etecirctesvous-submergeteacute-par-linformation-.fr.html

 

Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 juillet 3 23 /07 /Juil 19:00

Un ménage européen sur quatre a renoncé à une ligne téléphonique fixe et se contente de portables pour passer ses appels. Les appels téléphoniques par Internet sont de plus en plus nombreux. La télévision numérique terrestre progresse.

Une enquête menée en novembre et décembre 2007 auprès de 27 000 ménages de l’Union européenne révèle l’émergence de nouveaux modes de consommation en matière de téléphonie ou de télévision.

Les principaux constats sont les suivants :

- 24% des ménages ont abandonné le poste fixe et utilisent exclusivement le portable. La proportion est supérieure dans les nouveaux Etats membres (39%) que dans l’ancienne Europe des 15 (20%), à l’exception de la Finlande (61%) et du Portugal (48%).

Dans un nombre d’Etats membres croissant, cette progression s’accompagne d’une utilisation accrue de l’accès sans fil à Internet via le réseau téléphonique mobile ou satellitaire ;

- 22% des ménages européens utilisent leur ordinateur à la maison pour passer des appels téléphoniques via Internet. Ce pourcentage oscille même entre 58 et 46% pour des pays comme la Lettonie, la Lituanie, le République tchèque, la Pologne et la Bulgarie ;

- 29% des ménages européens achètent des forfaits « télécommunications plus médias », ce qui représente une augmentation de près de 10% par rapport à l’année dernière ;

- près de la moitié des ménages européens ont accès à l’Internet. La principale raison invoquée pour ne pas avoir d’accès à domicile est, pour la moitié des répondants, le manque d’intérêt pour Internet ;

- 25% des utilisateurs de portables ne sont pas toujours en mesure de se connecter au réseau mobile pour passer un appel téléphonique. 28% des utilisateurs sont parfois coupés ;

- 12% des ménages européens reçoivent la télévision numérique terrestre (contre 7% à l’hiver 2007). La part des ménages recevant la télévision analogique via une antenne a chuté de 45 à 41% ;

- 10% des ménages reçoivent la télévision de différentes façons (antenne, satellite, câble, Internet). Ce pourcentage est nettement plus élevé en France (25%).

Le progrès technologique et la concurrence ont apporté davantage de choix aux consommateurs européens. Dans cet environnement en rapide évolution, la qualité des services reste toutefois la première priorité des consommateurs.

Source : http://europa.eu/

Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture - Communauté : NTIC : Nouvelles technologies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 mai 7 11 /05 /Mai 22:28

"L’intelligence économique est un mode de pensée et d’action qui consiste, pour les entreprises et les territoires, à organiser la surveillance systématique de leur environnement, protéger les informations stratégiques, capitaliser et valoriser leurs connaissances (savoirs et savoir-faire) et être en mesure de déployer des actions d’influence. L’intelligence économique est faite de pratiques légales et éthiques. Travaillant sur de l’information dite "ouverte", elle ne peut être confondue avec l’espionnage. Elle implique une réelle mise en réseau de tous les acteurs car si la compétence est individuelle, l’intelligence est collective. »

Nicolas MOINET Maître de conférences Chercheur au CEREGE - Equipe Intelligence Economique Directeur du Master intelligence économique et communication stratégique (ex DESS Intelligence économique et développement des entreprises) ICOMTEC - Université de Poitiers - Technopole du Futuroscope Auteur du Livre d’initiation ci-contre "l’intelligence économique" Editions Dunod

La région Poitou-Charentes a été l’une des premières à mettre en place un portail sur le sujet de l’intelligence économique à l’échelle d’un territoire (porté par la Chambre régionale de Commerce et d’Industrie), et à mener des actions de formation et d’information à destination des acteurs économiques.

lire la suite : http://lepetiteconomiste.com/Intelligence-economique-Poitou,695

Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 14 avril 1 14 /04 /Avr 22:18

Sectes sur internet : l'impunité

«Aucune procédure n'a encore été engagée contre des sites sectaires» s'indigne Aline Goosens, chargée d'une mission de veille sur les sectes sur internet, après la remise, le 2 avril, du rapport 2007 de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires). Derrière les sites officiels des sectes - répertoriées comme telles -, se cachent des sites perso sur des hébergeurs gratuits type blogs, des pseudos plateformes universitaires et même des sites qui prétendent «faire de la recherche scientifique sur les mouvements religieux ou sectaires».

 

Aline Goosens, 41 ans, est spécialiste en intelligence économique et de la veille des sectes sur internet pour le Centre d'Information et d'Avis sur les Organisations Sectaires Nuisibles (CIAOSN - alter-ego belge de la commission française).

lire la suite ici

Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 24 mars 1 24 /03 /Mars 09:52

La nouvelle est passée relativement inaperçue. Olivier Sarkozy, le demi-frère de Nicolas (ils ont le même père, Pal Sarkozy) a été embauché par le sulfureux fonds d'investissement Carlyle, en tant que codirecteur des services financiers du groupe. Olivier Sarkozy travaille déjà dans la finance à New York. Pour le cofondateur de la compagnie, cité par l'agence Reuters, Olivier Sarkozy a « un réseau et une carrière incroyables qui aideront Carlyle à capitaliser sur les bouleversements dans le secteur des services financiers et d’étendre notre présence sur cette partie importante et croissante de l’économie mondiale ».Dans les milieux de l'intelligence économique, la nouvelle a fait l'effet d'une petite bombe, connaissant la nature et l'histoire du fonds d'investissement, réputé pour être l'un des bras armés de la politique intrusive des États-Unis dans les économies européennes. Pour mémoire, Carlyle a eu comme administrateurs John Major (ancien premier ministre britannique), James Baker (ancien secrétaire d’État américain), George Bush père (ancien directeur de la CIA et ex- président des Etats-Unis), Frank Carlucci (ancien directeur de la CIA et secrétaire à la Défense américain), Karl Otto Pöhl (ex-président de la Bundesbank), la famille Ben-Laden et plusieurs chef d’État et de gouvernement.

(source : http://www.vsd.fr/contenu-editorial/l-actualite/les-indiscrets/340-olivier-sarkozy-le-demi-frere-de-nicolas-embauche-par-le-fonds-d-investissement-carlyle )

Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 25 février 1 25 /02 /Fév 08:17

Les 28 et 29 mai 2008
Hall 5 - Porte de Versailles,  Paris

On line : le rendez-vous des acteurs du marketing, de la communication, du e-commerce,  du e-crm,  du référencement et positionnement sur les moteurs de recherche.

I-Medias : le salon des relations media
KM Forum : le salon de la gestion et du management des connaissances.
i-expo : le salon de l'information numérique, de la veille et de l'intelligence économique.

Quatre salons de leurs marchés ont décidé de s'unir pour permettre aux visiteurs de bénéficier d'une offre complète dans les domaines complémentaires de l'information numérique, la veille, l'intelligence économique, la gestion des connaissances, le travail collaboratif, l'e-reputation, l'e-commerce...
Parallèlement aux salons, les conférences éclaireront décideurs et professionnels sur les enjeux de l'information numérique autour du thème : Stratégies d'information et intelligence collective : la révolution numérique 2.0

Sous la présidence de Pierre Zemor, Conseiller d'état, le programme abordera de nombreux sujets d'actualité dont :
-  Les médias à l'heure du foisonnement des sources numériques
-  L'individu, l'entreprise et les réseaux de connaissance
-  e-science : challenges & opportunities in scholarly communication (session internationale)
-  Comment les réseaux construisent l'intelligence collective des territoires
-  De l'image de marque à l'e-reputation
-  E-book: nouveaux usages, nouveaux modèles économiques 

plus d'informations sur http://www.i-expo.net/ 

Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture - Communauté : NTIC : Nouvelles technologies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 18 janvier 5 18 /01 /Jan 22:28

Les services de renseignement étrangers ont intensifié leur activité en République tchèque dans le contexte du déploiement prévu d’éléments du système antimissile (ABM) américain, a déclaré jeudi sur les ondes de Radio Prague le président de la Commission parlementaire pour la Défense Jan Vidim. "L’activité des services de renseignement, pas seulement russes, mais de nombreux pays, est de plus en plus palpable", a-t-il fait savoir.

Le député a souligné que les services secrets tchèques surveillaient les activités des services de renseignement étrangers. Selon lui, le nombre de diplomates russes travaillant en République tchèque a significativement augmenté l’année dernière. "Ce regain d’activité est très important et va à l’encontre de notre position", a-t-il déclaré.

Au printemps dernier, Washington a annoncé son intention d’implanter dix missiles intercepteurs en Pologne et une station radar du système ABM en République tchèque, arguant de la menace émanant de l’Iran. Le premier missile devrait être opérationnel en Europe à l’horizon 2011, les autres missiles pouvant être déployés vers 2013.

Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 10 janvier 4 10 /01 /Jan 08:31

Les discussions sur les missiles anti-missiles et l’Iran, où se profile une nouvelle guerre, ont fait oublier les informations sur l’apparition d’une nouvelle arène de guerre dans le cyberespace. Internet se transforme en vrai champ de bataille. L’Armée de l’air américaine s’est dotée d’un commandement spécial - provisoire pour le moment - chargé des "opérations dans le cyberconflit".
Le Pentagone a l’intention de transformer à terme cette structure en Cybercommandement permanent de l’armée de l’air. Cela signifie qu’Internet sera inclus dans le système de défense de la plus grande puissance du monde. A vrai dire, les Américains ont tout à fait raison. La Toile, qui couvre tous les continents, constitue un élément clé du fonctionnement de la société moderne, qu’il s’agisse du versement des salaires ou du commandement des troupes. Aucun avion ne décollera ni n’atterrira, aucune usine ne sera mise en marche et aucune unité militaire ne pourra se déplacer sans la "Matrice".

Aujourd’hui, le contrôle d’Internet est donc un enjeu important.

On estime que le cyberespace est devenu un champ de bataille pendant la guerre du Golfe (1991), lorsque les troupes internationales ont chassé les envahisseurs irakiens du Koweït. Les Américains ont alors mis en place un réseau informatique militaire spécial baptisé Desert Shield Net (réseau Bouclier du Désert) pour assurer le guidage des missiles Patriot qui protégeaient Tel Aviv et Jérusalem.

A propos, le réseau militaire américain local a permis de créer des simulateurs d’entraînement efficaces. Seuls trois des 36 pilotes d’hélicoptères d’appui feu Apache, qui ont traversé la frontière irakienne le 17 janvier 1991, avaient déjà effectué des tirs réels de missiles air-sol Hellfire, alors que les autres avaient suivi une formation en simulateur.

D’ailleurs, chaque innovation, surtout technico-militaire, a ses inconvénients. Les avantages offerts par Internet sont évidents - la Toile est devenue incontournable. Mais il y aura toujours des "bricoleurs" qui utiliseront des outils virtuels pour dérober un ou deux millions de dollars bien réels, perturber le fonctionnement de la NASA ou paralyser une unité militaire comme c’était le cas en 1991.

Des pirates informatiques hollandais ont alors réussi à casser les codes de protection de plusieurs ordinateurs faisant partie du réseau logistique de l’armée américaine. Le fait que les jeunes hommes ont préféré les informations militaires aux tulipes n’est qu’un demi-mal. Selon les experts militaires, les soldats américains auraient pu découvrir des brosses à dent dans des boîtes de munitions à cause de "l’attaque hollandaise".
Les hackers russes n’ont pas d’égaux, bien qu’ils aient accédé à Internet une vingtaine d’années après leurs "collègues" occidentaux. Rappelons notamment le piratage sans précédent de la Citibank par Vladimir Levin, informaticien de Saint-Pétersbourg, qui a subtilisé 10 millions de dollars au milieu des années 1990. Vladimir Levin a ensuite été arrêté et traduit en justice grâce à une opération conjointe des services secrets russes et occidentaux. Pour le moment il est toutefois le seul Russe figurant au tableau des plus célèbres gloires du piratage informatique...

Toutefois, ce ne sont pas les Russes qui enverront un "cheval de Troie" (virus informatique destructeur d’apparence inoffensive) aux Américains, à leur avis.

Selon le ministère américain de la Défense, la stratégie de l’information militaire des Forces armées chinoises prévoit la création de cybergroupes spéciaux capables d’attaquer les systèmes informatiques ennemis. En 2000, le Pentagone a annoncé que la Chine pouvait pénétrer dans les réseaux militaires et civils américains mal protégés. A présent, l’informatique militaire est une discipline obligatoire pour les militaires chinois.
Les autorités chinoises affirment, quant à elles, que les serveurs officiels chinois sont la cible d’attaques informatiques d’envergure qui portent un grave préjudice à la sécurité du pays. Il ne faut donc pas s’attendre à une accalmie sur la nouvelle "ligne de front".

 

Par IEETTI - Publié dans : Conjoncture - Communauté : NTIC : Nouvelles technologies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés