Reco

Depuis Viadeo

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

W3C

  • Flux RSS des articles

Catégories

Recommander

Entreprise

Mardi 16 mai 2 16 /05 /Mai 13:54

Retrouvez en quelques secondes les photos stockées sur votre ordinateur et revivez vos meilleurs moments.

Un logiciel proposé par Google à télécharger gratuitement.

Picasa est un logiciel qui vous aide à rechercher, modifier et partager instantanément toutes les photos de votre PC. Chaque fois que vous ouvrez Picasa, il détecte toutes vos photos automatiquement, même celles dont vous aviez oublié l'existence, et les classe dans des albums organisés par date, avec des noms de dossiers explicites. Vous pouvez aussi utiliser la souris pour organiser vos albums et créer des libellés pour de nouveaux groupes. Grâce à Picasa, vos photos sont toujours bien classées.

Avec Picasa, les modifications avancées sont à la portée de tous. Vous pourrez effectuer des retouches et ajouter des effets spéciaux étonnants en toute simplicité. Enfin, Picasa vous permet de partager vos photos en un instant : envoi par e-mail, impression à domicile, création de CD ou même publication sur votre propre blog.

Picasa

Le lien http : Télécharger Picasa

Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 mai 1 15 /05 /Mai 11:44

Le général de brigade aérienne Albert-Charles Meyer n’est plus. A l’heure où ce pays se désespère du triste spectacle de sa classe politique et du comportement d’une partie de ses élites, il est devenu vital de lui donner des repères en soulignant ses pertes de mémoire. Une cérémonie aux Invalides ne suffit pas. Il est tout aussi important de célébrer la fin de l’esclavage que de donner à la population française des symboles forts sur la défense de sa liberté sur le territoire français. Quel journal, quelle radio, quelle télévision se souvient de cet homme d’exception ?

Les médias français ont perdu depuis longtemps les principes élémentaires qui sous tendent l’existence et le devenir d’un pays. Au regard des années décisives du XXème siècle, le citoyen Meyer a sans doute plus d’importance que le citoyen Zidane. Le talent sur un terrain de foot est bien peu de choses lorsqu’il s’agit de donner sa vie pour combattre la tyrannie. Dans la France d’aujourd’hui, l’attention se porte d’abord sur les jeux du cirque. Cette aberration explique facilement que les jeux du cirque deviennent la loi du genre, y compris dans la manière de faire de la politique.
Le général Meyer était un homme humble qui a su donner un sens à sa vie. N’en déplaisent aux rentiers de l’idéologie post soixante-huitarde, il était aussi un homme du monde du renseignement. Résistant dans les services spéciaux militaires, arrêté par les nazis, torturé pendant une semaine, Meyer ne parlera pas. Condamné à mort, il s’évadera. Après un périple de 4 mois en Allemagne en homme traqué, il sera repris et s’évadera de nouveau. La guerre de Meyer se poursuit à partir de 1951 en Indochine. De la trempe des atypiques comme l’adjudant Vandenberg, Meyer crée sur la base aérienne de Bien Hoa un commando de contre espionnage et de contre sabotage avec des éléments vietminh ralliés. Il fait partie de ceux qui ont averti le haut commandement sur les risques encourus par le choix de la cuvette de Dien Bien Phu. En 1956, il crée les commandos de l’air.
Les hommes comme Meyer ne sont pas nombreux. L’angoisse de leurs épreuves ne se compare pas au visage défait des footballeurs dans l’attente des tirs au but. Grand Croix de la Légion d’honneur, le général Meyer a subi de nombreuses blessures physiques et morales dans sa vie de soldat, il est resté jusqu’à sa mort un patriote simple et humain. La jeunesse de ce pays ne connaît pas son histoire. Personne, à l’exception de l’armée et de ses camarades de combat, ne lui accorde le moindre regard. La cacophonie du n’importe quoi couvre ce silence pesant, malsain. La France recommencera à exister le jour où son peuple se regardera autrement dans le miroir. Qu’il apprenne d’abord à célébrer les guerriers qui lui ont consacré le meilleur d’eux-mêmes.

( source Christian Harbulot )

Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 13 mai 6 13 /05 /Mai 19:04
EADS (CA 2005 : 33,2 MdEUR, capitalisation boursière : 25 MdEUR), a annoncé l'acquisition de Sofrelog (CA 2005 : 15 MEUR), société spécialisée dans les systèmes de surveillance maritime. Le montant de l’opération n'a pas été communiqué. Cette acquisition s'inscrit dans un contexte très favorable aux projets de surveillance des frontières. Créé en 1993, Sofrelog a développé des logiciels temps réel basés sur la technologie Sytar, permettant de traiter les informations transmises par les équipements électroniques de type radar, notamment. Leurs applications sont à la fois civiles ou militaires.
Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 mai 3 10 /05 /Mai 19:01

Silicon Graphics, l'un des pionniers de stations de travail et des serveurs Unix, vient de déposer son bilan et de se placer sous la protection de la loi américaine sur les faillites, le « chapitre 11 ». Avec cette disposition, comparable au redressement judiciaire français, l'entreprise se met en situation de renégocier sa dette avec ses créanciers.

Le pionnier des stations de travail et des serveurs Unix, Silicon Graphics, cherche une issue à ses difficultés financières. Lui, qui accumulait les pertes depuis plusieurs années, vient finalement de se placer sous la protection de la loi américaine sur les faillites, le « chapitre 11 ». L'industriel entend profiter de cette protection pour réduire sa dette d'environ 250 M$ en six mois.

Ce n'est pas à proprement parler une surprise. L'an passé SGI avait déjà mis en garde contre un probable dépôt de bilan après la publication de résultats catastrophiques. En effet, Silicon Graphics a enregistré une perte opérationnelle de 28 M$ pour un chiffre d'affaires de 144 M$ au cours du dernier trimestre 2005. Une perte opérationnelle du même ordre avait déjà été enregistrée au cours du trimestre précédent.

En mars dernier, SGI a engagé une politique de restructuration qui n'a visiblement pas suffi à redresser la situation : Silicon Graphics avait alors annoncé le licenciement de 250 salariés, soit 12% de ses effectifs, dans le but d'économiser 150 M$ par an à partir de la fin 2006. A cette annonce s'est ajoutée celle de la démission de Jeff Zellmer, directeur financier, et de Warren Pratt, directeur opérationnel. Aucun des deux n'a pour l'heure été remplacé. Ces deux départs ont fait suite à la nomination d'un nouveau PDG, Dennis McKenna.

Selon Charles King, analyste chez Pund-IT, les mauvais résultats de Silicon Graphics sont en partie imputables au lent décollage du processeur Itanium d'Intel, d'une part, et à la concurrence accrue d'autres constructeurs, d'autre part. Selon lui, SGI pourrait même faire une proie de choix pour Hewlett-Packard qui a retenu Itanium pour ses systèmes haut de gamme et gagnerait à attirer les clients de renom de Silicon Graphics.

Il reste désormais à voir si la période de redressement judiciaire permettra à l'entreprise de refaire surface, à défaut de renouer avec sa gloire passée.

(source www.lemondeinformatique.fr )

Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 4 mai 4 04 /05 /Mai 07:37

L'éditeur commercialise un service en ligne vous rendant anonyme sur Internet, pour naviguer en toute discrétion. On pourrait appeler cela de la navigation en mode furtif. L'éditeur de solutions de sécurité Steganos lance sur le marché français un service en ligne de navigation anonyme sur Internet. On le sait, rien n'est moins discret qu'un passage sur le Web : les traces de navigation subsistent sur le PC et les sites visités peuvent en apprendre beaucoup sur un internaute grâce à de simples scripts insérés dans les pages Web (déjà rien qu'en récupérant leur adresse IP).

Le service d'anonymat Web de Steganos peut-être utilisé gratuitement pendant une semaine à partir du site de l'éditeur et après avoir ouvert un compte. Après la période d'essai, il vous en coûtera 49,95 € TTC par an pour rester anonyme sur le Web. Ce dispositif agit comme un proxy sécurisé. Autrement dit, il sert d'intermédiaire entre l'internaute et les sites qu'il visite, masquant ainsi totalement sa machine. Ces sites ne voient que l'adresse des serveurs de Steganos et ne peuvent déterminer ni l'adresse IP réelle, ni le fournisseur d'accès de l'utilisateur, ni même l'adresse des sites préalablement visités. Le service agit donc comme un filtre entre l'internaute et le Web. Ce filtre bloque également les cookies et les scripts malveillants. En outre, Steganos utilise une connexion cryptée (SSL) entre l'utilisateur et ses serveurs afin de protéger efficacement toute information transférée.

En pratique, l'utilisation s'avère extrêmement simple. Il n'y a rien à installer sur son PC et rien à modifier à sa configuration. Il suffit simplement de se connecter sur le site Web de Steganos, d'entrer son login et son mot de passe, puis de saisir l'URL à visiter, non pas dans le champ adresse du navigateur, mais dans un champ spécifique que Steganos ajoute en entête de chaque page. Même les recherches sur Google peuvent être masquées. Il suffit d'utiliser le champ de recherche dédié à cet usage. L'avantage de cette méthode est qu'elle permet de visiter des sites en toute discrétion même si l'on est amené à utiliser l'ordinateur d'un ami ou celui d'un cybercafé.

site : www.steganos.com

Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 avril 6 29 /04 /Avr 07:00

La société holding Wendel Investissement vient d'annoncer l'acquisition de la société américaine Deutsch (CA 2005 : 500 MUSD), spécialisée dans les connecteurs dans l'aéronautique, la défense, les véhicules lourds et l'exploitation pétrolière. Le montant de la transaction s'élève à 835 MEUR. Pour financer cette opération, Wendel Investissement débourse 350 millions de dollars provenant de ses fonds propres ce qui lui confère 89% du capital ; la direction de Deutsch détiendra la solde du capital. Cette acquisition permet ainsi au groupe d'élargir son champ d'action hors de France mais également de conforter ses positions en Europe où Deutsch réalise 40% de son chiffre d'affaires, dont 20% en France. Le groupe est en effet fournisseur de Dassault, EADS, mais aussi Renault. Après cette acquisition, le ratio d'endettement devrait permettre à Wendel de continuer ses opérations d'investissement comme le confirme le projet de rachat du groupe Amec Spie déposé récemment. 

Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 avril 4 27 /04 /Avr 09:45

La Russie a lancé mardi un satellite espion israélien qui permettra à Israël de surveiller étroitement le programme nucléaire de l’Iran, a annoncé mardi l’agence de presse russe ITAR-TASS.

Le satellite D3 Eros B1 a été lancé depuis un centre spatial militaire situé dans la région de l’Amour, en Extrême-Orient russe, par une fusée Topol à combustible solide, a indiqué l’agence, citant un porte-parole du centre, Alexeï Kouznetsov.

Le quotidien israélien Yediot Aharonot a cité sur son site internet un responsable israélien déclarant sous le couvert de l’anonymat que le satellite serait utilisé pour surveiller le programme nucléaire iranien.

Selon ITAR-TASS, le satellite est équipé d’une puissante caméra "qui permettra aux services de renseignement israélien d’observer d’importants objectifs iraniens dans les plus petits détails".

Le satellite a été mis sur orbite environ 20 minutes après son lancement, a indiqué l’agence.

L’Iran, dont le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré qu’il souhaitait qu’Israël soit "rayé de la carte", a décidé d’enrichir de l’uranium malgré les pressions internationales. Il est accusé de vouloir développer clandestinement l’arme atomique sous couvert d’un programme nucléaire civil.

(source www.lemonde.fr )

Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 13 avril 4 13 /04 /Avr 00:00

L'UMP laisse filer un fichier de 3.000 adhérents!...

Le parti politique aime de plus en plus le Net, mais semble avoir oublié la case 'sécurité'

Depuis plusieurs mois, l'UMP, l'Union pour un Mouvement Populaire, multiplie les offensives en ligne pour communiquer. Achats de mots clés sur Google, envoi massif de mails signés de Nicolas Sarkozy (sarkospam ?), campagnes de recrutement, communiqués..., il n'est jamais trop tard pour découvrir les potentiels du Net.

Mais au siège du parti, si les Webmasters semblent avoir pris le pouvoir, les responsables de la sécurité sont aux abonnés absents.

Ainsi, nos confrères de Zataz.com nous apprennent qu'un communiqué pour soutenir le collectif antiblocage des Universités, diffusé le 4 avril dernier, contenait en pièce jointe un fichier Excel contenant la base de données des destinataires, à savoir plus de 3.000 noms des adhérents aux jeunesses de l'UMP.

Outre les noms des membres (dont des fils et filles de ministres ou de patrons!), on peut y trouver les adresses, numéros de téléphone, adresses mail, des auteurs du dit document. Bref, une véritable mine d'informations pour des personnes mal intentionnées...

"Regrettable erreur"
Vingt-quatre heures après cet envoi, l'UMP s'apperçoit de son énorme bourde et se fend d'un nouveau mail que s'est procuré Zataz:

"Chers Amis, Vous avez été récemment destinataire d'un message électronique de l'Union pour un Mouvement Populaire relatif à la mobilisation contre le blocage des facs. Nous avions annexé en pièce jointe à cet e-mail, par erreur, un fichier informatique comportant les coordonnées de certains d'entre vous. Nous vous invitons, après lecture, à supprimer cet e-mail et la pièce jointe, et surtout à n'en faire aucune exploitation. En effet, l'utilisation et la diffusion de fichiers de données personnelles sont très strictement encadrées par la loi et passibles de poursuites pénales. Nous tenions également à vous informer que nous avons immédiatement porté à la connaissance du Président de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) cette regrettable erreur. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser ce désagrément. Cordialement, Le service Internet de l'UMP".

Mais le mal est fait. Ce fichier risque bel et bien de circuler sur le Net mais surtout, l'UMP s'expose à des plaintes pour diffusion sans autorisation de données personnelles. Comme le rappelle Zataz, "la Loi Informatique et Liberté précise clairement que le détenteur d'une base de données, contenant des informations personnelles et privées, doit tout mettre en œuvre pour la protéger".
 
 (source www.silicon.fr)

Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 6 avril 4 06 /04 /Avr 00:00

La fuite d'informations devient-elle une mode chez les professionnels de la sécurité informatique? Après l'affaire Deloitte-McAfee, c'est Trend Micro qui s'y colle 

 L'éditeur nippon vient d'annoncer que l'année dernière, des données appartenant à l'entreprise se sont 'malencontreusement' échappées... Une publicité nippone, mais mauvaise, dont l'éditeur basé à Tokyo aurait pu se passer.

 Selon Trend Micro, la faute incomberait à un employé qui aurait transféré des dossiers professionnels sur sa machine personnelle sans prendre garde à installer un antivirus (sic !). La fatalité opérant, la machine est infectée et les données se retrouvent alors en partage sur le plus vaste réseau d'échanges de fichiers Japonais: 'Winny'. Des informations concernant plusieurs de leurs clients figuraient dans ces fichiers.

Trend Micro a préféré attendre une année entière avant de rendre publique cette affaire afin d'éviter que des individus tentent de retrouver les fichiers incriminés sur le réseau peer-to-peer.

L'éditeur précise que l'employé étourdi ne fait plus partie de l'entreprise. L'histoire ne dira pas s'il a été licencié pour faute grave ou s'il est parti de lui-même.

Kazuhisa Tagaya, porte-parole de Trend Micro explique à notre confrère Pcworld.com qu'un exemplaire gratuit de l'antivirus de la firme est distribué à chaque employé afin qu'il protège sa machine personnelle. Selon Trend Micro, l'employé fautif n'a pas pris la peine de l'installer.

Quoi qu'il en soit, comme dans beaucoup de cas similaires, l'employé n'est pas le seul responsable. S'il a pu techniquement sortir des données de l'entreprise, c'est que les procédures et la politique de sécurité ont fait défaut. Ce qui fait mauvais genre pour un éditeur de sécurité.

Pour finir, remémorons-nous ce proverbe japonais qui dit: "Lorsque le fou monte une machine, le sage installe un antivirus" - ou quelque chose comme ça.

(source vunlerabilite)

Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 3 avril 1 03 /04 /Avr 13:33

Une semaine après l'annonce des négociations, le mariage est officialisé. Il donnera naissance au numéro deux des équipementiers réseaux & télécoms. Des réductions d'effectifs sont déjà annoncées...

Les choses n'ont pas traîné. Une semaine après l'annonce de nouvelles discussions, Alcatel et Lucent ont officialisé ce dimanche 2 avril leur fusion. Ou plutôt le rachat de l'américain par le français...

Rappelons que les deux groupes avaient déjà envisagé un mariage en 2001, avant l'éclatement de la bulle télécoms. Mais les discussions avaient échoué, Lucent se montrant réticent à l'idée d'être repris par Alcatel, qui était intéressé, notamment, par son activité dans les fibres optiques.

Ce rapprochement de taille donnera naissance au numéro deux mondial des fournisseurs d'infrastructures de télécommunications, derrière Cisco Systems et devant Ericsson-Marconi.

Selon les termes de la transaction, la valorisation s'est faite au prix du cours de bourse actuel, c'est-à-dire sans prime payée aux actionnaires. Les actionnaires de Lucent recevront 0,1952 titre Alcatel American pour chaque action Lucent. Concrètement, Alcatel aura un poids supérieur à Lucent dans la nouvelle société, avec 60% du capital, contre 40% pour Lucent.


Serge Tchuruk, actuel p-d d'Alcatel, restera président, mais non exécutif -jusqu'à son départ dans quelques mois. Patricia Russo, actuel p-dg de Lucent, deviendra directeur général de la nouvelle société. Elle a ainsi commenté l'accord:
"La logique stratégique de cette transaction est incontestable. L'industrie des télécoms est au début d'une transformation majeure des réseaux, des applications et des services, qui devrait permettre d'offrir des services convergents pour les opérateurs et les entreprises, sur une gamme étendue de terminaux personnels. Elle représente des opportunités extraordinaires pour la société commune".
Le siège de la nouvelle entité sera à Paris. Un nouveau nom de société sera ultérieurement dévoilé.

"Cette fusion est le rapprochement stratégique de deux leaders établis de l'industrie des télécoms, qui ensemble deviendront le leader mondial de la convergence. Le principal objectif de cette fusion est de générer une croissance significative des revenus et des résultats en tirant parti des opportunités de marché dans les réseaux, services et applications de nouvelle génération, tout en réalisant d'importantes synergies" a déclaré Serge Tchuruk.

21 milliards de dollars de revenus...
Pour l'équipementier français, ce mariage lui ouvre, plus grandes, les portes du marché américain.

La capitalisation boursière de Lucent-Alcatel serait de plus de 28 milliards d'euros (18,35 milliards pour Alcatel et environ 10 milliards pour Lucent) pour un chiffre d'affaires annuel consolidé de quelque 21 milliards d'euros. Cisco Systems, sur son dernier exercice fiscal, a enregistré un chiffre d'affaires de 20,04 milliards d'euros.

...mais 9.000 postes menacés
Alcatel et Lucent annoncent 1,4 milliard d'euros de synergies par an en année pleine au bout de trois ans. Ce qui devrait se traduire par la réduction d'environ 10% de l'effectif global qui était de 88.000 salariés au 31 décembre 2005. Soit la bagatelle de près de 9.000 postes.

Concernant l'hypothèse d'une montée dans le capital de Thales, Alcatel souligne que la société commune restera "le partenaire industriel de Thales et un actionnaire clé aux côtés de l'Etat français".

"Le conseil d'administration d'Alcatel a émis un favorable à la poursuite des négociations avec Thales en vue d'un renforcement du partenariat actuel, qui se traduirait par l'apport de certains actifs et par une remontée au sein du capital de Thales", ajoute le communiqué.

Le problème des retraites et de la défense
Par ailleurs, une question épineuse va devoir être traitée sans tarder. Le principal syndicat des retraités de Lucent a commencé à jouer les 'trouble-fête'. Ils ont estimé ce 31 mars que le gouvernement américain ne devrait pas approuver le projet de fusion avec le groupe français Alcatel s'il n'était pas assorti de garanties du maintien de leurs retraites.
"Personne ne souhaite qu'une entreprise étrangère prenne le contrôle d'un fonds de pension de 34 milliards de dollars - soit plus de deux fois la valeur marchande de Lucent - à moins que des garanties soient mises en place pour protéger les retraites et la couverture médicale de ses 235.000 retraités, et des personnes à leur charge", a déclaré Ken Raschke, président de l'Organisation des retraités de Lucent, dans un communiqué.

Enfin, les politique américains s'inquiètent que les activités militaires de Lucent passent sous pavillon français. En effet, les laboratoires Bell de Lucent assurent des contrats de défense sensibles avec le gouvernement américain, qui devront faire l'objet d'un dispositif de protection particulier vis-à-vis des investisseurs étrangers, estiment des analystes.
 
 

Par IEETTI - Publié dans : Entreprise
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés